segunda-feira, 13 de outubro de 2008

Belles, vous passez, pures toutes deux
Que vous fait ce monde ingrat et hideux!
Vous êtes deux sœurs, vous êtes deux vierges.
Comme sur l'hôtel, s'allument les cierges,
Vos âmes ont mis leurs flammes à vos fronts.
Belles, je voudrais voir sur vos bras ronds,
sur votre poitrine et sur votre hanche
s'entrouvrir les plis de la gaze blanche.
Belles, je voudrais voir votre sein nu,
votre pied charmant, pudique, ingénu.
Et je voudrais voir vos épaules, belles,
pour voir la place où furent les ailes.


4 comentários:

Júnior disse...

E que rabo o da Birkin, não?

bruno andrade disse...

My kind: um metro e setenta e quatro e tudo nos lugares.

Mas confesso que com essa altura prefiro elas ainda mais gostosas.

E de Concórdia, de preferência.

Júnior disse...

ahahahahahahaaaaa. e torradas na manteiga

bruno andrade disse...

Comigo é tudo no miudinho, tem moleza não.

Arquivo do blog