terça-feira, 8 de setembro de 2009



« Mais, pour beaucoup de ces personnages, la maîtrise qu’ils recherchent n’est que cela: une hantise; et la hantise veut l’épanchement, quémande ou implore la consolation. La parole, tout en continuant à servir de moyen d’action, sera en plus le dépôt de angoisses secrètes, des obsessions, de l’impuissance des personnages qu’elle exprime à leur insu ou à leur plus grande surprise. Ils deviennent, sans trop bien le comprendre, les médiums d’eux-mêmes. »

Jacques Lourcelles, Place de J.L.M., Présence du Cinéma nº 18, novembro 1963.

Nenhum comentário:

Arquivo do blog