quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Arte. 22h. Monsieur Smith au Sénat.

Par Louis SKORECKI — 11 janvier 1996 à 00:03

Arte. 22h. Monsieur Smith au Sénat.

Parmi toutes les comédies que Frank Capra a réalisées, Monsieur Smith au Sénat (Mr Smith Goes to Washington) est peut-être la plus célèbre. Ce film de 1939 est aussi celui où Capra défend le plus ses idées rooseveltiennes de démocratie directe qu'on associe volontiers au «rêve américain». Le film commence au moment où meurt le sénateur Foley. Il faut le remplacer. Le lobby d'affaires dirigé par le puissant James Taylor (Edward Arnold) se réunit avec le gouverneur Hopper (Guy Kibee) et le sénateur Joe Paine (Claude Rains). Ils cherchent à faire nommer quelqu'un qu'ils pourront manipuler pour leurs affaires louches. Au dîner, les enfants du gouverneur proposent en choeur de nommer Jefferson Smith, un leader boy-scout célèbre. Certains que ce type est un crétin, Taylor et ses acolytes le font nommer sénateur. Jeff Smith, joué avec une belle candeur par James Stewart, arrive à Washington avec ses pigeons voyageurs. Il ne suspecte rien de la coalition car le sénateur Joe Paine était l'un des meilleurs amis de son père, un homme pour lui au-dessus de tout soupçon. Au lieu d'aller directement à son bureau, Smith disparaît pendant cinq heures. C'est le temps qu'il lui faut pour visiter Washington, et surtout le Capitole avec sa statue de Lincoln et les grands textes de la démocratie américaine. Saunders (Jean Arthur) est la secrétaire de Smith. Elle l'attend avec le journaliste Diz Moore (Thomas Mitchell). Au début, Smith se laisse ridiculiser dans la presse et semble dépassé par les événements. Mais il a une grande idée qui lui tient à coeur, créer un immense parc pour tous les jeunes du pays. Il annonce son projet au Sénat sans savoir que le cours d'eau qu'il a choisi comme centre du parc est l'objet des convoitises du lobby de James Taylor qui veut y faire un barrage pour gagner le plus d'argent possible. Aidé par la délicieuse Saunders, Smith va comprendre que Joe Paine est un sénateur corrompu qui est payé par le puissant Taylor et il va se révolter. Au cours d'un discours marathon de 23 heures, il tient le Sénat en haleine. Malgré les pressions de Taylor qui réussit à censurer les journaux, Smith parvient à faire craquer Paine et il gagne le pays à son idéal.

Louis SKORECKI

Nenhum comentário:

Arquivo do blog