quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Arte. 22h55. Keita! L'héritage du griot.

14/11/1995 à 10h18

SKORECKI Louis

Dani Kouyaté signe avec Keïta! l'héritage du griot son premier film, récompensé au dernier Festival de Ouagadougou et qui est une coproduction entre la France et le Burkina-Faso. Dans une sorte de préface au film, un vieil homme dort dans un hamac, alors que résonne, off, une voix majestueuse qui raconte que le monde venait de sortir du chaos. Les ténèbres et l'obscurité de la prévie venaient d'être dissipées. Wagadu était le théâtre de la première réunion de toutes les créatures de l'univers. En ce temps-là, nul ne commandait aux hommes. Un homme, Maghan Kon Fatta, se leva et parla à tous les autres. Le monde ne saurait aller ainsi, sans dirigeant. Je veux être roi.

Le ton de cette voix majestueuse, emphatique et poétique, est celui de tout le film, qui raconte comment un griot vient en ville, car il reçut pour mission de raconter au jeune Mabo Keïta l'origine et l'histoire de son nom. Le vieux griot s'appelle Djéliba et c'est un peu le double du cinéaste: Dani Kouyaté est en effet griot lui-même et il envisage son film comme une initiation.

Le vieux Djéliba arrive donc dans la maison des Keïta et installe son hamac dans le jardin. Le jeune Mabo revient de l'école et le réveille. Immédiatement, Djéliba commence à raconter comment Maghan Kon Fatta, le roi du Mandé, reçoit en présent un morceau de viande qui vient d'une antilope sacrée. Le vieil homme qui lui fait ce cadeau consulte les coquillages (les cauris) pour connaître l'avenir du roi. Il prédit que le roi épousera une femme laide qu'il rencontrera sur son chemin. Le vieux conteur interrompt son récit, car les parents de Mabo sont rentrés. Il mange des spaghettis avec eux et demande la permission de raconter son histoire à Mabo. Le père donne son accord.

Des difficultés surviennent, car Mabo, captivé par le récit, ne fait plus ses devoirs et manque à l'école. Il apprend comment deux chasseurs essayent d'abattre un buffle qui terrorise tout le royaume. Le buffle se transforme en femme et il est abattu. A partir de là, les transformations merveilleuses d'êtres humains en animaux abondent, mais Djéliba choisira d'interrompre son récit pour que Mabo ne manque plus l'école. Un jour, plus tard, il connaîtra la suite.

Nenhum comentário:

Arquivo do blog