quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Ciné Cinéfil. 18h50. La flamme sacrée.

Par Louis SKORECKI — 6 juin 1996 à 07:17

Ciné Cinéfil. 18h50. La flamme sacrée.

Attaché aux portraits féminins et réputé pour son extraordinaire direction d'actrices, George Cukor est né en 1899. Il tourne sans interruption à Hollywood entre 1930 et 1981, une longue carrière jalonnée de petits chefs d'oeuvre. Parmi les actrices qu'il a dirigées, signalons Constance Bennett et Jean Harlow (les Invités de huit heures), Greta Garbo (Camille, Two-Faced Woman), Claudette Colbert (Zaza), Ingrid Bergman (Gaslight), Greer Garson (Desire Me), Deborah Kerr (Edward, My son), Lana Turner (A Life of Her Own), Judy Holliday (Born Yesterday), Jean Simmons (The Actress), Ava Gardner (Bhowani Junction), Kay Kendall (les Girls), Anna Magnani (Wild is the Wind), Sophia Loren (Heller in Pink Tights), Marilyn Monroe (le Milliardaire), Judy Garland (A Star is Born), Jane Fonda (The Chapman Report), Audrey Hepburn (My Fair Lady), et surtout son actrice fétiche, Katherine Hepburn, dans des films aussi délicieux que Sylvia Scarlett ou The Philadelphia Story.

Il avait réuni Cyd Charisse et Marilyn Monroe pour Something's Gotta Give, un film interrompu par le suicide de Marilyn. Plus à l'aise dans la comédie à l'américaine que dans le film policier ou le mélo, il s'y déchaîne en prenant souvent comme thème central le fameux mythe de Pygmalion qui trouvera son apogée dans My Fair Lady. La Flamme sacrée (Keeper of the Flame) est en 1942 un très étrange mélodrame politique. Bien que Cukor y retrouve avec plaisir le couple Hepburn/ Tracy, il n'est pas à l'aise dans cette allégorie sur la carrière d'un homme politique célèbre. Dès le début, on est dans l'abstraction: la voiture de Robert Forrest s'écrase sur un pont pourri et il meurt dans l'explosion. Devant le nombre de journalistes qui cherchent à voir sa veuve, on comprend que c'était un homme important. En fait c'était une des figures les plus respectées de la démocratie américaine, un personnage adoré des jeunes scouts et des vieilles dames, un homme au dessus de la mêlée. Le journaliste Steven O'Malley (Tracy) va chercher à découvrir le mystère qui se cache derrière la vie de cet homme. Il réussit à entrer en contact avec sa jeune veuve (Katherine Hepburn) et à révéler au monde entier que le démocrate adoré était en réalité un dangereux fasciste.

Louis SKORECKI

Nenhum comentário:

Arquivo do blog