quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Ciné Cinéfil. 20h30. Bonne à tout faire. Walter Lang.

Par Louis SKORECKI — 11 juin 1996 à 07:04

Ciné Cinéfil. 20h30. Bonne à tout faire. Walter Lang.

Auteur d'une bonne cinquantaine de films, Walter Lang est né en 1898. Il débute en 1925 avec la productrice Dorothy Davenport en dirigeant plusieurs films muets. Sa carrière ne s'arrêtera qu'en 1961. Il passe successivement à la Columbia et à la Fox où il fait montre d'un grand talent pour la comédie. On se souviendra de ses opérettes filmées, ainsi Moon Over Miami et surtout There's No Business Like Show Business où Marilyn Monroe chante et danse en commentant un bulletin météo.

Bonne à tout faire (Sitting Pretty) est en 1948 une joyeuse comédie sur la vie d'une banlieue américaine. On fait connaissance avec Hummingbird Hill, un endroit où tout le monde en sait plutôt beaucoup sur son voisin. Un taxi arrive dans la maison des King. C'est la bonne qui a décidé de partir parce que les trois enfants de la famille sont insupportables. Tacey King (Maureen O'Hara et Harry King (Robert Young)décide donc de passer une annonce . Elle reçoit une réponse charmante d'une certaine Lynn Belvedere mais quand on sonne à la porte, c'est un homme qui se présente. Joué sèchement par le merveilleux Clifton Webb, cette bonne de sexe masculin s'impose vite chez les King.

Malgré sa raideur et sa prétention, Lynn réussit à dresser les enfants et à faire régner le calme. Mais les rumeurs courent sur une liaison entre Tacey et Lynn. On les a vu danser ensemble. Un coup de théâtre plus violent encore éclate quand Lynn fait paraître un livre sur tous les petits secrets de cette banlieue trop calme. Une vraie révolution s'empare de la ville quand le livre devient un best seller, mais Tacey et Henry retrouveront le calme et l'amour à la fin de cette comédie débridée.

Louis SKORECKI

Nenhum comentário:

Arquivo do blog