quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Ciné Cinéfil. 20h30. Curly top. Irving Cummings.

Par Louis SKORECKI — 26 juin 1996 à 06:25

Ciné Cinéfil. 20h30. Curly top. Irving Cummings.

Ce film est l'un des triomphes de la petite Shirley Temple, vedette enfantine qui triompha au cinéma dès 1934 à l'âge de six ans. Née en 1928, elle débute à Hollywood dès l'âge de quatre ans. Deux ans plus tard, elle est une star internationale. Avec ses boucles blondes et son air effronté, elle plaisait à toute la famille et sera dirigée par les plus grands réalisateurs, Henry Hathaway et surtout Allan Dwan et John Ford. Après ses triomphes d'enfant, elle connaîtra une carrière plus tranquille jusqu'en 1950, avant de s'engager dans une carrière politique. Elle représenta même les USA aux Nations Unies.

Le réalisateur de Curly Top (littéralement, frisée) est Irving Cummings, né en 1888. Il fait d'abord une courte carrière d'acteur avant de devenir réalisateur et producteur. Il tournera une cinquantaine de films jusqu'en 1951. Spécialiste du film d'action, il signera même avec Raoul Walsh In Old Arizona en 1929. Dans les années trente, il est à la Fox le metteur en scène attitré de Shirley Temple. Il signe aussi de bonnes comédies musicales comme Down Argentine Way avec Betty Grable et That Night in Rio avec Alice Faye. Artisan plutôt que créateur, il se sort bien de toutes les besognes. Son meilleur film serait, selon certains historiens, la Reine des rebelles, qui raconte la vie de Belle Starr et qui oppose Gene Tierney à Randolph Scott.

Quand Shirley Temple tourne Curly Top en 1936, elle a huit ans. Le scénario lui va comme un gant: c'est l'histoire d'une orpheline, Elisabeth Blair, qui grandit dans une institution impersonnelle. Heureusement que la sous directrice, jouée par Jane Darwell, est gentille. La grande soeur d'Elisabeth, Mary (Rochelle Hudson) vit aussi à l'orphelinat. Un jeune avocat richissime, Edward Morgan (John Boles) devient le bienfaiteur de l'établissement et tombe sous le charme de la petite Elisabeth qu'il baptise Curly Top. Au milieu de chansons frivoles, Curly Top s'occupe de son poney et de son canard. Les deux soeurs sont recueillies par Edward Morgan qui ne pourra longtemps cacher son amour pour la jolie Mary. Ce film-opérette finit en mélo sautillant, pour le bonheur de tous.

Louis SKORECKI

Nenhum comentário:

Arquivo do blog