quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Ciné Cinéfil, 20h30. L'Appel de la forêt.

Par Louis SKORECKI — 26 janvier 1996 à 23:27

Ciné Cinéfil, 20h30. L'Appel de la forêt.

Malgré ses dizaines de films réalisés dans des genres différents, on se dispute encore pour savoir si William Wellman mérite bien le titre d'auteur. Cet ancien aviateur de l'escadrille Lafayette s'est illustré avec talent à Hollywood, mais ses films relèvent-ils d'une préoccupation récurrente? Y trouve-t-on des thèmes persistants et une manière de filmer vraiment personnelle? Il faudra sans doute attendre d'en voir plus pour décider. C'est avec plaisir, en tout cas, qu'on regardera l'Appel de la forêt (Call of The Wild), un beau film d'aventures réalisé en 1935 d'après le roman de Jack London.

L'histoire se passe dans le Yukon, au pays des neiges éternelles, en 1900, au moment de la légendaire ruée vers l'or. A Skagway, la première ville-étape sur la route de l'or, la foule grouille dans les rues, on se bat dans la boue, les hommes vocifèrent et s'interpellent dans les saloons. Jack Thornton (Clark Gable) offre une tournée générale car il est sur le point de rentrer chez lui. Mais il perd son argent au poker et décide de rester encore. C'est alors qu'il rencontre son ami Shorty Hoolihan (Jack Oakie), qui lui raconte l'histoire extraordinaire d'une carte qu'il a pu regarder et qui indique la position d'une belle mine d'or. C'était la carte du vieux Blake qui l'envoyait à son fils avant de mourir. Shorty a recopié la carte de mémoire. Les deux amis décident de partir.

En achetant des chiens et un attelage, Thornton repère Buck, un magnifique saint-bernard à moitié sauvage. Il décide de le prendre avec lui et entreprend de l'apprivoiser. Contre l'avis de tous, il y réussira.

En chemin, ils sauvent Claire (Loretta Young), une femme perdue qui est la belle-fille du vieux Blake. Son mari, John Blake, a disparu. Ensemble, ils trouvent la rivière qui recèle l'or tant convoité et commencent à le récolter. Un truand du nom de Smith (Reginald Owen), qui a secouru John Blake, est aussi sur la piste de l'or. Il y aura des idylles, des bagarres, une course de traîneaux et Buck réussira à traîner 500 kilos sur un traîneau. Mais si l'or est au rendez-vous, l'amour entre Thornton et Claire sera de courte durée et elle retrouvera son mari pour une fin empreinte de tristesse.

Louis SKORECKI

Nenhum comentário:

Arquivo do blog