quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Ciné Cinéfil. 20h30. Le bonheur.

Par Louis SKORECKI — 30 avril 1996 à 03:30

Ciné Cinéfil. 20h30. Le bonheur.

Né en 1890, Marcel L'Herbier est d'abord poète. Il découvre le septième art au Service cinématographique des armées pendant la guerre. Dès 1917, il élabore un cinéma d'avant-garde d'un raffinement esthétique extrême. Dans ses films muets audacieux, l'Inhumaine et surtout l'Argent, il collabore avec de grands artistes contemporains, Darius Milhaud pour la musique, Mallet-Stevens et Fernand Léger pour les décors.

L'insuccès public de ces oeuvres magnifiques oblige L'Herbier à se tourner vers une carrière commerciale largement méconnue. On en retiendra quelques très beaux films comme le Mystère de la chambre jaune (1930), la Nuit fantastique (1942), l'Honorable Catherine (1942), dans lesquels le cinéaste reste fidèle à sa conception baroque et précieuse de la mise en scène. L'Herbier tournera jusqu'en 1953 et fondera en 1943 l'Institut des hautes études cinématographiques (Idhec).

Le Bonheur est en 1934 l'adaptation d'une pièce célèbre d'Henry Bernstein, créée à la scène par Charles Boyer et Yvonne Printemps. C'est le même Charles Boyer qui interprète au cinéma son rôle d'anarchiste amoureux. L'histoire commence par un dessin publié dans l'Anti-Social, un journal de gauche. Signé Chacal, le dessin est remarqué par le rédacteur en chef de l'Echo du Monde qui commande à son auteur un portrait de la célèbre actrice Clara Stuart (Gaby Morlay). Le dessinateur, que joue donc Charles Boyer avec un romantisme très raffiné, va assister au retour de Clara Stuart à la gare Saint-Lazare.

Plus tard, Chacal se rend à un récital de l'actrice. Elle y chante le Bonheur n'est qu'un rêve pour ses admirateurs enthousiastes. A la sortie des artistes, un homme tire sur Clara Stuart et la blesse à l'épaule. On découvre avec stupeur que c'est Chacal (Philippe Lutcher) qui a commis cet attentat inexplicable. Michel Simon joue avec délices le rôle de l'imprésario homosexuel de Clara.

Déprogrammation: en raison de la mort de Gilles Grangier, Ciné-Cinéfil a changé hier sa programmation: mardi soir à 20h30 sera diffusée «Les petites Cardinal»à la place du «Bonheur» qui sera programmé ultérieurement.

Louis SKORECKI

Nenhum comentário:

Arquivo do blog