quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Ciné Cinéfil. 20h30. Port Arthur.

Par Louis SKORECKI — 8 avril 1996 à 04:29

Ciné Cinéfil. 20h30. Port Arthur.

Nicolas Farkas est un opérateur et réalisateur français d'origine hongroise. Né en 1891, il photographie avec talent le Don Quichotte de Pabst. Il ne réalisera que trois films, la Bataille (1934), une belle adaptation du roman de Claude Farrère avec Annabella et Charles Boyer, Variétés (1935) et enfin Port-Arthur (1936), qui reprend le décor de la guerre entre les Russes et les Japonais.

Nous sommes en février 1904. Un bateau russe arrive à Port Arthur. Les hommes se lavent avant de retrouver la civilisation. Le lieutenant Boris Ranewski (Adolphe Wohlbruck) s'apprête à accueillir une femme. La voilà qui monte sur le bateau: c'est Yuki, jouée par une Danielle Darrieux aux yeux exotiquement bridés. De père russe et de mère japonaise, Yuki s'est enfuie de chez elle pour épouser Boris. Le commandant du bateau marie les deux jeunes gens, qui passent devant une haie d'honneur des marins et des officiers du bateau.

On se transporte ensuite au consulat japonais, où le demi-frère de Yuki, le capitaine Immamura, brûle prestement des documents secrets. On devine que la guerre est sur le point d'éclater. Quand Yuki retrouve Immamura, elle lui annonce qu'elle vient de se marier. Furieux, il déclare à sa soeur qu'elle n'est plus japonaise. Alors qu'Immamura se déguise en coolie chinois, avec nattes et calotte, les Japonais commencent à tirer sur les bateaux russes. Sur terre, la bataille est impressionnante, avec des milliers de figurants qui avancent dans tous les sens. Farkas sait à l'évidence manoeuvrer ses belles armées de cinéma.

Les Russes doivent à tout prix défendre Port Arthur contre les assauts japonais. Le commandant Vassiglow (Charles Vanel), qui dirige le contre-espionnage, envoie un pigeon pour qu'il les mène jusqu'au repaire de l'espion qui les nargue. Pendant ce temps, Immamura revoit Yuki et tente de la convaincre d'espionner pour lui et de le prévenir quand les Russes partiront pour Vladivostok. Yuki, terrorisée, essaie d'interroger son mari. Dénoncée par un espion japonais capturé, Yuki est interrogée sèchement par Vassiglow, qui décide de la faire fusiller. Elle échappera à cette fin et mourra avec son mari sur un bateau-suicide.

Louis SKORECKI

Nenhum comentário:

Arquivo do blog