quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Ciné Cinéfil. 20h30.Si ma moitié savait ça

Par Louis SKORECKI — 1 avril 1996 à 04:45

Ciné Cinéfil. 20h30.Si ma moitié savait ça

Sans être un véritable auteur,Edmund Goulding est l'auteur d'une oeuvre prestigieuse qui court sur plusieurs dizaines d'années. Né en Angleterre, il débute comme acteur à 12 ans au théâtre à Londres. Il gagne les Etats-Unis après la guerre de 14-18 et commence à Hollywood comme scénariste et comédien. Il est engagé comme réalisateur par la MGM et tournera sans répit entre 1925 et 1958. Il dirige Garbo dès 1928 dans Love (Anna Karénine) mais c'est avec Grand Hôtel qu'il acquiert en 1932 sa réputation de formidable directeur d'acteurs.

Il passe à la Warner Bros et y travaille avec Bette Davis sur Dark Victory et The Old Maid. Il amène avec lui un art de la psychologie. Puis il est engagé par la Fox et il y tourne The Razor's Edge et un magnifique film noir, Nightmare Alley. Son dernier glorieux film, We're Not Married, réunit Ginger Rogers, Marilyn Monroe et Zsa-Zsa Gabor.

Si ma moitié savait ça (Everybody Does It) est en 1949 une charmante comédie écrite et produite par le prolifique Nunnally Johnson. L'histoire démarre à l'opéra où la charmante Doris Borland (Celeste Holm) vibre au récital d'une jolie soprano. Avec elle, sa mère, tout aussi enthousiaste, son père (Charles Coburn), nettement réservé, et son mari Leonard (Paul Douglas) qui se réveille à la fin du concert. Doris Borland décide de devenir chanteuse, ce qui apparemment arrive aux femmes de la famille depuis trois générations.

Pendant ce temps, Leonard Borman a de sérieux ennuis financiers car sa compagnie de démolition marche mal. Il finance néanmoins un récital de sa femme qui se croit vedette alors qu'elle est une chanteuse de troisième rang. Leonard rencontre la cantatrice Cecile Carver (Linda Darnell) et il découvre par hasard qu'il a une fabuleuse voix de baryton. Avec ce couple, on retrouve le charme de Chaînes conjugales de Mankiewicz. Mais Leonard n'a pas de liaison avec Cecile, elle se contente juste de le faire chanter.

Pour que Leonard retrouve sa femme, Goulding imagine que ses grands débuts à l'opéra sont un désastre comique. Ainsi les époux brouillés sont de nouveau réunis.

Louis SKORECKI

Nenhum comentário:

Arquivo do blog