quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Ciné Cinéfil. 21h55. Le Roman de Marguerite Gautier (Camille).

Par Louis SKORECKI — 27 mars 1996 à 02:12

Ciné Cinéfil. 21h55. Le Roman de Marguerite Gautier (Camille).

George Cukor, outre son incroyable habileté à diriger les actrices, est un metteur en scène complet. Capable d'exceller dans le mélodrame comme dans la reconstitution historique, dans la comédie musicale comme dans le western, dans le vaudeville comme dans la comédie hollywoodienne c'est un auteur dont le thème principal est celui de Pygmalion. Dans le Roman de Marguerite Gautier (Camille), sa somptueuse adaptation du livre et de la pièce d'Alexandre Dumas fils, il dirige avec ferveur une Greta Garbo au sommet de son art Tournée en 1936, l'histoire se passe dans le Paris de 1847. Nous sommes dans le demi-monde de la capitale, on se rencontre au théâtre, au bal, dans les cercles de jeu. Là naissent des idylles discrètes, à l'abri des regards. Marguerite Gautier (Greta Garbo) est une courtisane qui vit des faveurs d'hommes riches et que son amie Prudence dirige dans ses amours. Une fleuriste tend à Marguerite un bouquet de camélias qu'elle reçoit dans son fiacre.

Au théâtre, Prudence essaye de réunir le riche baron de Varville (Henry Daniels) et Marguerite. Cette dernière confond le jeune et beau Armand Duval (Robert Taylor) avec le baron. Comme elle lui sourit, Armand l'aborde et lui avoue qu'il est secrètement amoureux d'elle depuis un an et demi. Pendant ce temps, l'éternelle rivale de Marguerite, Olympe, a réussi à coincer le baron dans sa loge. Pendant qu'Armand part chercher des marrons glacés pour Marguerite, le baron laisse tomber Olympe et vient chercher Marguerite qui part avec lui. La loge est vide au retour d'Armand.

Entretenue par le baron, Marguerite tombe malade. Armand lui envoie des fleurs tous les jours incognito. Quand ils se retrouvent, Marguerite finit par accepter l'amour du jeune Armand et elle le suit à la campagne. Ils passent six mois de bonheur total avant que le père d'Armand (Lionel Barrymore) ne la persuade d'abandonner son fils pour son bien.

Marguerite retrouve le baron mais se languit d'Armand. Ce n'est qu'à son lit de mort (elle est tuberculeuse) que les deux amants se retrouveront pour un ultime baiser.

Louis SKORECKI

Nenhum comentário:

Arquivo do blog