quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Dompteur de femmes. Ciné Cinéfil. 18h45.

Par Louis SKORECKI — 25 avril 1996 à 03:40

Ciné Cinéfil. 18h45.

Né en 1909, Joseph M. Newman débute au bas de l'échelle hollywoodienne comme garçon de courses à la MGM. Entre 1942 et 1961, il signe des films de bonne facture parmi lesquels on retiendra une espèce de trilogie western sur les guerres indiennes: Pony Soldier, Fort Massacre et A Thunder of Drums. Il a aussi réalisé un classique de la science-fiction, This Island Earth, qui contient de magnifiques maquillages de mutants horribles qui écument la planète Métaluna.

Dompteur de femmes (The George Raft Story) est en 1961 l'un des meilleurs films de Joseph M. Newman. C'est une curieuse biographie de l'acteur George Raft traitée comme un film noir. Le pré-générique décrit le New York de la fin des années vingt avec plans de biais des gratte ciels et des impasses, des néons, des dancings. Un homme fait des claquettes sous les sunlights. C'est le jeune George Raft (Ray Danton), ami des gangsters et danseur mondain. Sa copine est la chanteuse Sheila Patton (Juilie London) qu'on voit sussurrer une très lente ballade triste et sensuelle, I don't know why I made you cry. Le jeune homme est provoqué par un amoureux de Sheila et le met KO dans une bagarre impressionnante.

On assiste ensuite à l'apprentissage de George Raft chez les gangsters, avec livraison d'alcool clandestin, poursuites en voitures, coups de feu. Barbara Nichols chante des airs New Orleans en imitant Marilyn dans un club chic. Après qu'un truand ait essayé de le descendre pour une affaire de filles, le patron de George Raft l'envoye tenter sa chance à Hollywood. Une figurante, June Tyler, l'aide à trouver de petits rôles. Comme il sait se battre, il est engagé dans des films d'action. Alors qu'il donne sa première fête avec l'argent gagné, il retrouve l'un des gangsters qu'il connaissait à New York, Bugsy Siegel. C'est aussi le moment (1931) où il reçoit le script de Scarface. Il change le dialogue pour le rendre plus réaliste et Hawks s'inspire de sa manie de jeter une pièce en l'air.

Variety écrit que George Raft surpasse Paul Muni. Il rencontre Al Capone (Neville Brand) et se met en ménage avec la pulpeuse Lisa Lang (Jayne Mansfield). Mais les rôles vont se faire de plus en plus rares et Raft sera peu à peu oublié.

Louis SKORECKI

Nenhum comentário:

Arquivo do blog