quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

«La femme de mes rêves», une comédie musicale sans ballets de Michael Curtiz

23/03/1995 à 01h54

SKORECKI Louis

Ciné Cinéfil, 18h40, film

MICHAEL CURTIZ a eu une longue et brillante carrière, commencée en 1912 en Hongrie, et poursuivie successivement en Autriche et en Allemagne, avant d'exploser à Hollywood où il a tâté de tous les genres. I'll see you in my dreams (la Femme de mes rêves), tourné en 1951, est une manière de comédie musicale sans ballets qui raconte la vie d'un parolier de chansons populaires.

Gus Kahn est un charretier qui essaye de placer ses chansons dans une compagnie d'édition musicale. Une secrétaire, Grace Le Boy, essaye de l'aider mais il est têtu. Gus est joué par l'étrange Danny Thomas et Grace a le charme enjoué et les rondeurs de la jeune Doris Day.

Après avoir jeté «quatre ans de travail à la poubelle», Gus revient voir Grace chez elle pour lui présenter, comme elle le lui a conseillé, une simple chanson d'amour. Le père lit un poème et, complexé, Gus prend la fuite.

Grace écrit la musique et la chanson devient un tube. On voit même Gus et Grace, dans une sorte de karaoké primitif sur grand écran, faire chanter toute une salle en choeur. Grace doit lui mentir pour lui imposer un autre compositeur, plus doué qu'elle. En fait, Gus est un rustre qui n'arrête pas de souffler la fumée de son cigare au visage de Grace et elle doit, pour qu'il avoue son amour, le brusquer quelque peu. Un couple d'exception que l'on apprend à aimer.

Rediffusions: vendredi 24 à 9h55 et le week-end.

Nenhum comentário:

Arquivo do blog