terça-feira, 25 de agosto de 2015

La Machine

11/10/2002 à 01h22

Ciné Cinéma Auteur, 23 h 45.

SKORECKI Louis

Précieux Paul Vecchiali. On devrait dire plus souvent qu'on l'aime. Pour qu'on n'oublie pas. Pour qu'il n'oublie pas. Sans lui, pas de Biette, pas de Treilhou, pas d'auteurisme éclaté à la française. C'est un producteur de génie, un cinéaste presque oublié. Il n'y a plus que les sous-cinéphiles de la Lettre du cinéma pour s'intéresser longuement à lui. La seule irrégularité de sa production prouve assez qu'il n'est pas homme à pondre dix moutures successives du même scénario. Du côté de Vecchiali, ça vit, ça pense, ça filme. Quand on lui en laisse les moyens, évidemment, ce qui se fait rare par ces temps de maniérisme moral. Tu veux faire un film, crie-le assez fort, ton voeu sera exaucé. Les ex-pisseuses du cinéma français, les critiques et les speakerines de série B, les auteurs de best-sellers qui squattent sans pudeur les émissions des copains, tout le monde fait son cinéma. Warholisation imbécile, crétinerie des amateurs d'images qui bougent, couscouscinéma pour tout le monde. Toi aussi, petit, tu connaîtras un jour la honte de te retrouver dans une queue de cinéma. Ce sera trop tard. Comme disait l'autre, c'est bien fait.

Avec Moullet et Brisseau, Vecchiali est l'un des derniers cinéastes à faire des films. Faire des films, tu te rappelles ? Un artisanat féerique, un art forain. Installe-toi devant ta télé, ta toute petite télé, pour voir la Machine. Merveille langienne, habitée par un acteur qui ne sait faire que ça, habiter les films, Jean-Christophe Bouvet. Une sorte d'anti-M le Maudit qui serait plus langien que celui de Lang. Chemin vers la mort, la vraie mort. C'est elliptique ? Tu veux plus court ? «Alors même qu'il ne pensait pas prophétiser, il a prophétisé», dit le Talmud. Quant à Femmes, Femmes, ce chef-d'oeuvre absolu qu'adorait Pasolini (et pour lequel on donnera volontiers tout Pasolini), on en reparlera dès lundi. Une semaine Vecchiali-McCarey, rien de mieux pour se refaire une éducation cinématographique, une éducation sentimentale. Rien que pour nous deux, petit. Rien que pour nous deux.

Nenhum comentário:

Arquivo do blog