quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

L'Amour d'une femme.

01/11/1995 à 10h41

SKORECKI Louis

Ciné Cinéfil. 20h30.

Jean Grémillon est un cinéaste tout à fait singulier dont la place dans le cinéma français apparaît de jour en jour plus fondamentale. Il a élaboré un cinéma à la fois poétique et naturaliste, souvent proche de la sécheresse documentaire, qui fait de l'observation des conflits humains et sociaux son but avoué.

L'Amour d'une femme (1953) raconte l'histoire très moderne d'une femme déchirée entre sa passion pour un homme et son travail. Quand le film commence, un vieux docteur fait des cutis à des enfants. Germaine, l'institutrice (Gaby Morlay), donne un coup de main. On comprend que le docteur est sur le point de partir en retraite. C'est alors qu'une barque accoste avec, à son bord, Marie Prieur (Micheline Presle), jeune médecin qui vient remplacer le vieux. Elle a 28 ans et elle est très belle. Par petites touches, on s'aperçoit qu'on est dans une île (Ouessant), lieu idéal des passions en chambre.

Marie s'émerveille du spectacle du beau phare, comme elle «tout seul en pleine mer». Elle voit deux enfants qui relâchent un agneau noir dans un troupeau de moutons. Marie se lie d'amitié avec Germaine, l'institutrice, plus âgée qu'elle et qui l'initie aux rites de l'île. Après avoir suivi une procession pour un mort, Marie visite Aline, la petite fille à l'agneau noir qu'elle a récupéré. La fillette a une congestion pulmonaire que Marie entreprend de soigner, un peu contre la volonté de sa mère qui pensait que ce n'était qu'un chaud et froid. C'est son premier malade.

Et puis Marie rencontre André (Massimo Girotti), ingénieur sur un chantier avec lequel, rapidement, elle a une liaison. En parallèle on suit son activité de médecin, sur le chantier et auprès de la petite Aline qu'elle sauve de la mort. Marie est heureuse dans son métier et contente de voir que, peu à peu, les gens de l'île lui font confiance et viennent la voir. Germaine meurt brutalement et Marie se retrouve seule avec son amour qu'elle questionne. En effet, André veut qu'elle cesse de travailler et qu'elle l'épouse. Il veut l'emmener en voyage de noces en Italie. Un peu choquée, Marie accepte quand même la proposition d'André. Mais quand André verra son bonheur à soigner un malade dans le phare sous la tempête, il préférera la laisser à l'amour de son métier.

Nenhum comentário:

Arquivo do blog