quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Quand Katherine Hepburn faisait triompher l'amour. ""Quality Street""

13/02/1995 à 01h12

SKORECKI Louis

Ciné Cinéfil. 19h05, film

QUAND GEORGE STEVENS signe Quality Street en 1937, il n'est pas encore devenu ce prince de l'académisme hollywoodien qui représente le goût officiel des Américains. Quelques années plus tard, il partagera avec William Wyler et Fred Zinneman l'honneur d'être partie prenante de ce trio toujours cité dans les magazines spécialisés aux dépens des grands cinéastes ignorés.

En attendant, le jeune Stevens réalise Quality Street, une comédie sophistiquée en costumes. L'action se passe dans la rue qui donne son nom au titre en 1805. Un petit quartier huppé, peuplé de vieilles filles, où tout le monde s'espionne. Contrairement à sa soeur Susan, Phoebe, interprétée avec une délicieuse malice par Katherine Hepburn, est encore jeune. Et elle se meurt d'amour pour le docteur Brown, joué très virilement par Franchot Tone.

Phoebe pense que Brown va bientôt la demander en mariage. En fait, il part à la guerre pour dix longues années. A son retour, Phoebe a coupé ses longs cheveux et porte le bonnet des vieilles filles. Pour reconquérir l'amour de Brown, elle invente le personnage flamboyant de Miss Livvy. La supercherie fonctionne puisque, outre Brown, tous les jeunes gens en tombent amoureux. Mais comment faire disparaître Miss Livvy et rendre Brown amoureux de Phoebe? Un subterfuge permettra, in extremis, à l'amour de triompher. L.S.

Rediffusions: Mardi 14 à 10h45. Mercredi 15 à 23h05. Jeudi 16 à 12h20. Vendredi 17 à 22h15.

Nenhum comentário:

Arquivo do blog