quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

""Une femme dans la tourmente"": Les meilleures intentions de Serge Moati

03/03/1995 à 02h29

SKORECKI Louis

Canal+, 20h35, film

SERGE MOATI a beaucoup tourné. Le pire et le meilleur. Pétri de bonnes intentions, Une femme dans la tourmente ne fait pas partie du meilleur. Michelle (Miou-Miou) vient d'être nommée consule au Porto natal, pays imaginaire d'Amérique latine qui se prépare à des élections. A ses côtés, sa fille Marie (Jeanne-Henry Leclerc). Moati dresse en fait, sans grande subtilité, le tableau d'un pays encore bien loin de la démocratisation. Et, pour donner un côté plus documentaire, il filme des enfants qui vivent de vols et passent le temps en sniffant de la colle. Il choisit aussi d'interpréter lui-même le personnage le plus antipathique, le patron des escadrons de la mort. Mais, avant d'être politique, l'intrigue est sentimentale, la mère cherchant à protéger la fille, elle-même à la recherche de son indépendance. Au bout de la route, une double happy-end, psychologique et politique. Un peu trop pour un film déjà artificiel et manichéen.

L.S.

Nenhum comentário:

Arquivo do blog