quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Une histoire d'amour et d'ivresse dans un brillant mélo de Blake Edwards. ""Days of wine and roses""

09/01/1995 à 00h28

SKORECKI Louis

Une histoire d'amour et d'ivresse dans un brillant mélo de Blake Edwards

«Ciné Cinéfil», 21h50, film

Blake Edwards est vraiment un cinéaste particulier. Capable de louper un film sur deux et de passer sans prévenir d'un style à un autre, il est sans égal dans certaines de ses réussites et peut se vanter d'avoir réalisé quelques-uns des meilleurs films américains. De même qu'on peut considérer la Party comme l'un des films les plus drôles de ces trente dernières années, le Jour du vin et des roses, apparaît aujourd'hui comme l'un des chefs-d'oeuvre du mélodrame contemporain.

C'est une histoire d'amour et d'alcool, qui met en scène deux personnages follement attachants, Joe Clay, joué comme un clown triste par Jack Lemmon, et Kirsty Arneson, à laquelle Lee Remick prête ses yeux chinois de bébé rieur.

Jack Lemmon travaille dans les relations publiques, c'est un travail stressant, on le voit souvent un verre à la main. Quand il rencontre Lee Remick, elle commence par le gifler. Mais il revient à la charge et l'invite à dîner. Scène formidable de pudeur, rehaussée par le noir et blanc acide du film. Elle adore le chocolat, il lui offre un brandy alexandra à base de cacao, elle qui n'a jamais bu.

Tout le film est déjà contenu dans cette séquence où Lee Remick, sous l'emprise de l'alcool, voit le monde plus beau qu'il n'est. Ils se racontent des histoires tristes, elle récite un poème. Et il n'ose même pas l'embrasser.

Bientôt tous deux seront alcooliques et le film racontera le combat de ce couple très uni pour sortir du cercle infernal de l'ivresse. C'est un combat terrifiant que Blake Edwards n'enjolive jamais. Il termine même son film sur une note terriblement pessimiste.

Louis SKORECKI

Rediffusions mardi 10 à 18h35, mercredi 11 à 0h50, jeudi 12 à 14h35, vendredi 13 à 23h.

Nenhum comentário:

Arquivo do blog