quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Zouzou

Par Louis SKORECKI — 9 juillet 1996 à 08:27

Ciné Cinéfil. 20h30.

Né en 1900, Marc Allégret se disait volontiers parent d'André Gide. C'est avec lui qu'il tourne en 1927 son premier film, le célèbre Voyage au Congo. Ensuite, son oeuvre est bien inégale. On en retiendra le joli Fanny d'après Pagnol, Sous les yeux d'Occident d'après Joseph Conrad, Félicie Nanteuil d'après Anatole France, Lunegarde d'après Pierre Benoît, le Bal du Comte d'Orgel d'après Raymond Radiguet. Sans oublier le passionnant Avec André Gide, un excellent portrait de l'écrivain tourné en 1952. Le problème de Marc Allégret, c'est qu'il se laisse volontiers mener par ses acteurs, notamment Raimu dans Mam'zelle Nitouche, Fanny et Gribouille, Barrault dans Sous les yeux d'Occident, et Jouvet dans Entrée des artistes. Le charme désuet des films de Marc Allégret ne résiste pas à l'après-guerre et le reste de sa filmographie, qui court jusqu'à sa mort en 1970, ne laisse guère de souvenirs impérissables.

Zouzou est en 1934 une sorte de comédie musicale réaliste écrite sur mesure pour Joséphine Baker et Jean Gabin. Le scénario nerveux est de Carlo Rim, la musique somptueuse est signée George Van Parys et Vincent Scotto et les décors délirants sont l'oeuvre de Lazare Meerson et Alexandre Trauner. L'histoire démarre dans un cirque où le père Melé (Pierre Larquey) présente avec un clown blanc deux jumeaux, Jean et Zouzou, dix ans chacun et soi-disant rejetons d'une chinoise et d'un peau rouge. La petite fille est noire, le garçon blanc comme neige. Dix ans plus tard, Zouzou (Joséphine Baker) attend le retour de Jean (Jean Gabin) qui s'est engagé dans la marine. Elle l'aime d'amour, son faux-frère, mais que lui ne la considère que comme une soeur.

Zouzou devient blanchisseuse et rencontre Miss Barbara (Illa Meery), une meneuse de revue. Jean est électricien au théâtre où Barbara se produit. Les numéros sont dignes de Busby Berkeley. Alors que Jean est arrêté pour meurtre, Zouzou remplace Barbara au music hall pour faire sortir Jean de prison. Elle devient célèbre mais elle ignore que Jean n'aime que Claire (Yvette Lebon).

Louis SKORECKI

Nenhum comentário:

Arquivo do blog