segunda-feira, 14 de setembro de 2015

Incursions humanitaires

LOUIS SKORECKI 18 NOVEMBRE 1997 À 12:20

Et si un nouveau genre, quelque chose comme le clip de gauche utilitaire ou humaniste était en train de s'inventer en direct sous nos yeux? Depuis le célèbre Band Aid où les rock stars les plus usées poussaient la chansonnette contre la famine; depuis le Farm Aid, version cow-boy du Band Aid imaginée par Bob Dylan pour soutenir les agriculteurs américains; depuis le clip pour les Restos du coeur concocté par Coluche et Jean-Jacques Goldman; depuis toutes ces chansons humanitaires plus ou moins «clippées» au format spot télé (on travaille la courte durée en l'affinant esthétiquement), on a ainsi vu une cinquantaine de clips «contre» le sida. On a recensé d'autres incursions humanitaires innombrables dans le même style, le César de la bonne intention revenant à la centaine de cinéastes qui ont signé, tous ensemble (ce qui revient à rendre ce spot anonyme, voire à en faire un listing des réalisateurs appartenant syndicat officieux de la bonne cause), le court métrage-clip, très bien filmé et très digne au demeurant, appelant à plus de respect envers les droits des sans-papiers. Boucle aujourd'hui bouclée avec les nécessaires spots humanitaires contre les mines antipersonnel qui ont, quand même, un parfum de «revenez-y, Diana».

SKORECKI Louis

Nenhum comentário:

Arquivo do blog