quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Quand Jean Renoir célébrait la terre dans le Sud profond des Etats-Unis. ""L'Homme du sud""

21/03/1995 à 01h58

SKORECKI Louis

Quand Jean Renoir célébrait la terre dans le Sud profond des Etats-Unis

Ciné Cinéfil, 19h, film

«L'Homme du Sud», tourné en 1945, est considéré comme le meilleur film que Jean Renoir tourna aux Etats-Unis, où il se réfugia pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pendant la guerre, Jean Renoir se réfugie aux Etats-Unis. Il y réalise une poignée de films magnifiques, Vivre libre, la Femme sur la plage, l'Etang tragique, le Journal d'une femme de chambre. C'est en 1945 qu'il tourne l'Homme du Sud, un film lyrique et terriblement terrien, que d'aucuns considèrent comme son meilleur film américain.

C'est un album souvenir qui est prétexte à la présentation des personnages: Sam Tucker, joué d'une manière très stylisée par Zachary Scott, sa femme Nona, à laquelle Betty Field prête son visage potelé, Ma, la maman de Sam, et Harmie, un ami qui est amoureux d'elle, les deux enfants, Daisy et Jottie, et enfin la grand-mère râleuse (Beulah Bondi). Quand le film commence, l'oncle Pete a un malaise alors qu'il finit de ramasser le coton. Juste avant de mourir, il dit à Sam de faire pousser ses propres récoltes, d'être son maître. Il y a justement une ferme à louer. Sam décide de se lancer.

La ferme est une ruine, le puits est bouché, il faut du courage à Sam et sa famille pour poursuivre l'aventure. Alors qu'il compte sur son voisin pour le dépanner, Sam va se rendre compte que ce dernier (J. Carol Naish) est un homme aigri, qui dispense au compte-gouttes les coups de main. Quand son petit Jottie tombera malade, le voisin refusera le lait qui pourrait le sauver. Mais après bien des épreuves (dont une récolte de coton ruinée par la pluie), Sam verra ses efforts récompensés. Il réussira même à amadouer le méchant voisin en capturant un poisson-chat géant devenu légendaire dans les parages.

Louis SKORECKI Rediffusions: mercredi 22 à 1h20, jeudi 23 à 14h45, vendredi 24 à 23h20.

Nenhum comentário:

Arquivo do blog