quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Secrets de femmes. Ciné Cinéfil. 22h05.

04/12/1995 à 11h34

SKORECKI Louis

Si le film le plus célèbre de Robert Wise est West Side Story, sa carrière s'est déroulée à Hollywood entre de nombreux films à petits budgets avant qu'il n'accède à la «grosse» production. Secrets de femmes (Three Secrets), qu'il réalise en 1950, appartient encore aux oeuvres modestes de ses débuts. Mais la modestie ne l'empêche pas, au contraire, d'avoir de l'imagination et ce film fait oublier astucieusement, par de jolies idées de mise en scène, la pauvreté de ses moyens.

Le film commence par un travelling arrière brutal sur le visage d'un enfant blond à casquette. En un instant, on comprend qu'on est dans un avion qui est en train de s'écraser. La tour de contrôle vient en effet de repérer l'épave de l'avion sur les flancs de la Sierra Maudite. Robert Wise n'utilise ni maquettes, ni effets spéciaux, une simple ellipse lui suffit pour décrire la situation.

Des photos sont prises et agrandies et l'on découvre que si les parents Peterson sont effectivement morts, le petit Johnnie, âgé de cinq ans, est bel et bien vivant. Le journaliste Harding apprend que c'était un enfant adopté. Qui est la mère véritable?

Trois femmes vont tour à tour s'imaginer que c'est leur fils car sa date de naissance correspond à celle de l'enfant qu'elles ont chacune abandonné dans une institution. On fait d'abord connaissance de Suzan (Eleanor Parker), mariée heureusement avec Bill qui ne sait rien de son passé. Un premier flashback nous ramène cinq ans auparavant, quand Suzan était amoureuse d'un soldat. Mais il en aime une autre et Suzan décide de confier l'enfant pour vivre au mieux sa vie de femme.

Pendant qu'une cordée escalade la montagne pour porter secours au gamin, deuxième flashback: la journaliste Phyllis (Patricia Neal) se sépare de son mari qui ne supporte plus que son travail l'absorbe autant. Deuxième abandon. Le troisième abandon est celui d'une actrice célèbre, Anne Lawrence (Ruth Roman), en prison pour le meurtre du producteur dont elle était amoureuse.

Les trois femmes attendent ensemble le retour de l'enfant. Quand on connaîtra l'identité de la vraie mère, elle se sacrifiera pour donner un foyer à son fils, dans un dénouement sec et mélodramatique à la fois.

Nenhum comentário:

Arquivo do blog