segunda-feira, 7 de setembro de 2015

The Indian Runner

LOUIS SKORECKI 28 NOVEMBRE 2003 À 02:05

TPS Cinéculte, 11 h 05.

Sean Penn ne fera jamais un bon film. Même sans en référer au dieu de la cinéphilie, on en est sûr. Quelle dureté, penseront les amoureux des chansons de Jeanne Moreau et des frères Lanzmann. Encore des effets de style. Monsieur le rédacteur en chef, débarrassez-nous de cet individu sans culture cinématographique, qui traite Jean Renoir de gangster antisémite. Où va le cinéma avec Skorecki ? Soyez gentil d'installer au plus vite à cette place usurpée par ce «pauvre type veule», «sans grâce», «puant, et d'une malhonnêteté intellectuelle sans borne», un spécialiste de la cinéphilie universitaire comme Ciment, Chion, Frodon, Le Peron, Bergala («je tiens d'autres noms à votre disposition»), ou je me désabonne dès demain (extraits de véritables lettres, présentées en cut up).

On disait quoi, déjà ? Ah oui, Sean Penn. Dès ce premier film, annoncé comme un chef-d'oeuvre, un tant soit peu d'honnêteté (ou de mauvaise foi, c'est selon l'endroit où l'on se place), c'est foutu. Le gamin aura beau divorcer deux ou trois fois, se choisir deux ou trois autres muses, quitter Hollywood pour Saint-Rémy-de-Provence (c'est tendance chez les anti-Bush, prêts à prendre la nationalité cubaine ou nord-coréenne), il n'apprendra rien. Il aura beau adoucir son visage, prendre des cours de canoë-kayak avec l'arrière-petite-nièce de Preminger, ça ne lui servira à rien. Cette souffrance, cette énergie, il y a longtemps que Brando ou James Dean l'ont épuisée. La source est tarie. On dira que le chroniqueur n'a donné ni le titre du film, ni son casting, ni sa date de réalisation. On trouvera tout ça (et plus encore) sur imdb.com. On dira juste que The Indian Runner singe le pire Kazan des années 1950-60 (avec une pointe de Cassavetes). Rappeler au jeune Sean Penn que l'Actor's Studio est aujourd'hui la Méthode officielle de l'Amérique. Pas besoin de serrer les poings, petit, c'est gagné.

SKORECKI Louis

Nenhum comentário:

Arquivo do blog