quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

Wyatt Earp et ses copains, héros de l'Ouest dans l'évangile de Ford : ""La poursuite infernale""

06/04/1995 à 04h25

SKORECKI Louis

John Ford est surtout connu pour ses westerns intemporels, lyriques et photogéniques. My Darling Clementine (la Poursuite infernale) est en 1946 son troisième western parlant après Stagecoach et Drums Along the Mohawk qu'il tourne tous les deux en 1939.

Les quatre frères Earp conduisent un troupeau de boeufs vers la Californie. James, le plus jeune des quatre, est abattu et le troupeau volé pendant que ses frères se rendent à Tombstone. Wyatt Earp, célèbre pour avoir été le marshall de Dodge City, accepte la place de shérif de Tombstone pour retrouver les assassins de son frère. C'est Henry Fonda qui lui prête sa silhouette légèrement voûtée.

Wyatt rencontre dans un bar Doc Hollyday, un ancien chirurgien devenu alcoolique et tuberculeux, joué avec rudesse par Victor Mature. La jeune Chihuahua (Linda Darnell) est la protégée de Doc. Quand le film commence, la Clementine du titre original (Cathy Downs) débarque à Tombstone pour essayer de ramener Doc avec elle. Peine perdue, Doc s'est lancé dans une aventure suicidaire dont il ne veut pas revenir.

Sur un fond vaguement sentimental (Wyatt tombe amoureux de la jolie Clementine), le film va battre son plein. Il culmine par la célèbre bataille d'OK Corral où Doc et les frères Earp affrontent la famille Clanton, menée par le patriarche Walter Brennan. Mais au-delà de ces duels filmés avec une sécheresse superbe, la Poursuite infernale est une série de vignettes très réalistes sur l'Ouest tel que Ford l'imagine: brutal, sentimental, absolu.

Louis SKORECKI

Nenhum comentário:

Arquivo do blog