quarta-feira, 2 de dezembro de 2015

L'Ange des ténèbres. Ciné Cinéfil, 21h55

Par Louis SKORECKI — 12 décembre 1996 à 03:13

Très marqué par la guerre de 14-18, Lewis Milestone avait quitté sa Russie natale en 1913 à l'âge de 18 ans pour les Etats-Unis. Après avoir été monteur, assistant, scénariste à Hollywood, Howard Hugues l'aide à réaliser ses premiers films à partir de 1925. Il triomphera en 1930 avec A l'Ouest, rien de nouveau, une adaptation académique du roman pacifiste d'Erich Maria Remarque.

Après un détour par le burlesque (Hallelujah I'm a Bum avec Harry Langdon), il se spécialise dans les films de guerre, passant du Pacifique (Prisonniers de Satan, Okinawa) à l'Italie (A Walk in the Sun) et à la Corée (Pork Chop Hill).

Auteur d'un thriller méconnu en 1946 (l'Emprise du crime), Milestone a aussi réalisé un curieux film d'aventures exotiques avec Gary Cooper, le Général est mort à l'aube. En 1948, il adaptera une seconde fois Erich Maria Remarque pour Arch of Triumph, un portrait lyrique et décalé de la Résistance française avec Charles Boyer et Ingrid Bergman.

L'Ange des ténèbres (Edge of Darkness) est en 1943 un hymne patriotique à la lutte antinazie en Europe occupée. Le scénario souvent emphatique est signé Robert Rossen, l'auteur en 1961 et 1964 de deux chefs-d'oeuvre isolés, l'Arnaqueur et Lilith. Mais on reconnaît plus ici le style pamphlétaire et viril de Milestone, qui a choisi de faire raconter toute l'histoire par un militaire allemand, qui pénètre en 1942 dans la petite ville scandinave de Trollness sur laquelle flotte encore le drapeau norvégien. Comment expliquer la présence de ces centaines de cadavres qui jonchent la ville? Le film est un flashback qui décrit la lutte des opprimés de ce village de pêcheurs contre les nazis.

Errol Flynn interprète avec un panache un peu déplacé (irruption du film de cape et d'épée dans le film de guerre) un personnage de résistant héroïque, Gunnar, qui va peu à peu convaincre un village entier de le suivre. Aidé par Ann Sheridan et Walter Huston, il mène plusieurs centaines d'hommes au sacrifice et à la victoire contre l'occupant.

Louis SKORECKI

Nenhum comentário:

Arquivo do blog