domingo, 26 de outubro de 2008

« Les Savates mixe ainsi le noble et le populaire avec un bonheur inouï. Louis Skorecki avait vu juste, qui y décelait la seule réactivation contemporaine réussie – sans parodie ni nostalgie, ajoutera-t-on – du mélodrame classique hollywoodien. »

Nenhum comentário:

Arquivo do blog