sábado, 17 de janeiro de 2009

« Joseph Losey ne s'est pas servi, n'a pas établi de théories pour tourner L'Enfant aux Cheveux Verts: il a auparavant résolu, dans sa vie et dans ses activités, chaque problème, humain et formel. Son seul but est de parler le plus directement, le plus simplement possible. Son regard sera le plus exact qui soit, le plus nu que nous connaissions sur l'homme et le monde, et donc le seul qui révélera l'homme et le monde dans leur vérité; son ton sera le plus simple qu'il nous ait été donné d'entendre; immédiatement, Joseph Losey se trouvera au plus vif, au plus profond de la scène, et chaque scène sera complète. Jamais nous n'avons rencontré une telle nudité, une telle vérité, une telle présence de l'être humain sur l'écran, si ce n'est dans The Lawless, qui continue l'expérience de L'Enfant aux Cheveux Verts. »

Pierre Rissient, Connaissance de Joseph Losey, Cahiers du cinéma n°111, setembro 1959

Nenhum comentário:

Arquivo do blog