terça-feira, 14 de abril de 2009

« (...) un contentement qui est simplement la preuve, chez ceux qui le ressentent, qu'ils ne peuvent s'empêcher d'être sensibles à la beauté du monde, comme ils ne pourront pas non plus, tout à l'heure, s'empêcher d'être sensibles à ses périls et à ses catastrophes, c'est-à-dire d'en être les victimes. »

Um comentário:

Júnior disse...

Nietzsche? rs. Origem da tragédia neles!

Arquivo do blog