quinta-feira, 8 de maio de 2014

Exemplo de potência e poética revolucionárias - as quais se opõem diretamente ao vampirismo hedonista e babaca, à compunção intimidadora e chantagista e, por isso mesmo, apolítica e ahistórica, para não dizer impotente (cf. Serra), da arte acadêmica - na representação política (e, portanto, concreta e minuciosa) da história pela síntese do mito.

L'aura réconciliatrice des films de DeMille est plus inoffensive aujourd'hui que le supplément d'âme que donne le théâtre de Brecht à ceux qui s'en confortent aujourd'hui, puisque voilà reléguée dans le passé sa force d'impact sur le présent: il faudra donc attendre encore quelques années pour que la conjoncture historique qui soutient ce bloc théâtral perde un peu en résonance et pour qu'apparaisse ce qu'il y a de plus structurellement théâtral dans les pièces de Brecht, selon les mêmes phénomènes qui nous permettent de comprendre, de goûter et d'étudier les cantates de Bach. Rappelons aussi qu'à quelqu'un qui lui demandait, au cours d'un dîner, ce qu'il faisait dans la vie, Brecht répondit: « Je fais des bijoux pour les pauvres. » (Jean-Claude Biette, Un cinéma brechtien?, L'Herne, « Brecht » Tome 2, 1977)

Ao sangue putrefato de uma arte gangrenada,
às dondocas reconfortadas pelo pedantismo de chás e saraus culturais,
preferir sempre as bijuterias para os pobres:

Nenhum comentário:

Arquivo do blog